Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Bonjour tout le monde

Cet article fait suite à notre émission #2 dans laquelle je fais une revue rapide de quelques éditeurs vidéos non-linéaires disponibles sur Linux. Le but recherché avec cet évaluation n’est pas d’établir un compratif des caractéristiques entre chaque logiciel, mais plutôt de me mettre dans la peau d’un nouvel utilisateur qui vient tout juste d’arriver dans le monde de Linux et qui cherche tout simplement à installer un logiciel pour faire des montages vidéos. Cet utilisateur n’est pas un Geek et il arrive d’un environnement Windows où les logiciels s’installent avec un simple clique et livrent la marchandise. Mon évaluation est donc basée sur la simplicité d’installation, la facilité du maintien pour les mises à jour et surtout la possibilité de créer rapidement un simple montage vidéo de façon intuitive sans avoir recours à la documentation ou l’Internet. Je ne ferai qu’une évalution des caractéristiques de bases qui sont utilisées par la plupart des utilisateurs.

Je produis beaucoup de montages vidéos personnels à partir des séquences vidéos et photos prises au cours de mes vacances. Pour mettre les choses un peu en contexte, je suis un grand amateur de plongée en apnée (randonnée palmée) et je suis d’ailleurs le propriétaire du seul blogue Québécois entièrement dédié à ce sport http://www.plongeeenapnee.com.

Donc comme vous pourrez le constater, je prends beaucoup de  photos et séquences vidéos que j’aime présenter à mes amis qui partagent la même passion que moi. Ayant le soucis du détail, j’aime préparer des beaux montages en présentant les photos et vidéos dans un ordre spécifique, avec des transitions entre chaque séquence et une musique de fond sur les images fixes. C’est d’ailleurs le manque d’éditeurs vidéos simples, stables et performants sur Linux qui a fait en sorte que j’ai gardé longtemps un ordinateur avec Windows, ceci bien malgré moi. Par contre, mon but ultime était d’utiliser uniquement Linux et de trouver une alternative à chaque application que j’utilisais sous Windows. Voici donc un survol de mes déboires avec les différents éditeurs vidéos non-linéaires que j’ai testé sous Linux.

Matériel

Afin de ne pas mettre en doute la validité de mes test, j’aimerais spécifier que le matériel principal que j’ai utilisé comporte un processeur AMD Phenom II 810 à 4 coeurs, 8go de mémoire, disque de 750go à 7200rpm et Ubuntu 11.10 x64 comme système d’exploitation. Les autres ordinateurs sur lesquels j’ai testé sont similaires mais avec des processeurs et carte graphique différente ainsi qu’une installation vierge de Ubuntu 11.10 (sauf pour l’ordinateur d’Éric qui avait une installation vierge de ArchLinux).

OpenShot

Note: 3 / 5
http://www.openshotvideo.com/

OpenShot a été le point tournant dans ma décision de migrer vers Linux. Avant l’arrivée d’OpenShot, j’étais un peu découragé des solutions disponibles sur Linux. Lorsque j’ai commencé à utiliser OpenShot en 2007, le logiciel offrait peu de fonctionnalités en ce qui a trait aux transitions, L’effet Ken Burns, les automatismes, etc. mais ça fonctionnait relativement bien et j’arrivais à produire des montages assez complexes sans trop de difficultés. Mais depuis la version 2.8, j’ai commencé à avoir des problèmes de ralentissements au niveau de la ligne de temps lorsque j’essaye de déplacer la tête de lecture. Il n’y a rien comme un exemple pour démontrer un problème:

Imaginez que vous revenez de vacances et vous voulez faire un montage avec vos plus belles photos et séquences vidéos; vous lancez OpenShot, vous ajoutez 250 photos en appliquant une durée de 6 secondes chaque et 4 séquences vidéos d’une durée d’environ 5 minutes chaque. Votre montage aura une durée totale d’environ 45 minutes ce qui selon moi, n’est pas énorme et très acceptable pour un logiciel d’édition vidéo. Maintenant, après avoir sauvegardé votre travail, vous effectuez des ajustements à votre montage, comme changer certaines transitions, changer la séquence des images, ajouter un titre, etc. Pour avoir un aperçu de vos changements, vous déplacez donc la tête de lecture jusqu’à l’endroit de vos modifications sur la ligne de temps et vous appuyez sur le bouton PLAY; voilà, vous devez attendre de 45 à 90 secondes le temps que le tête de lecture réponde et que l’aperçu commence à jouer. L’application passe même temporairement au noir comme si tout était bloqué. Lorsque tout revient à la normale, faites un autre changement, ensuite déplacez à nouveau la tête de lecture à l’endroit de vos changements et appuyez sur PLAY. C’est reparti pour un autre 45 à 90 secondes. C’est comme ça à chaque fois.

Pour cette raison, le logiciel devient complètement inutilisable pour des montages vidéos de moyenne et grande envergure. J’ai communiqué à maintes reprises avec les développeurs du projet et j’ai passé beaucoup de temps à installer, désinstaller et tester plusieurs librairies différentes sans aucun succès et ils maintiennent que le problème provient de la librairie MELT qui est à la base de l’éditeur vidéo. La même librarie est utilisée sur d’autres projets tel que KDEnlive (voir la prochaine évaluation). Afin de valider que le problème ne provenait pas spécifiquement de mon installation, j’ai installé OpenShot sur un deuxième ordinateur ainsi que sur mon portable ayant tous deux des processeurs et cartes graphiques différentes ainsi qu’une installation vierge de Ubuntu 11.10 et j’ai toujours le même problème. J’ai ensuite testé avec la distribution ArchLinux que Éric à bien voulu me préparer et le problème est présent ici aussi.

À ma dernière communication avec les développeurs d’OpenShot, ils ont mentionné qu’ils étaient en train de développer un nouvel engin vidéo afin de remplacer MELT qui semble être le problème. Ils n’ont pas voulu spécifié de date possible pour la disponibilité du nouvel engin vidéo, ni même une version Beta.

Pour ces raisons et aussi parce que j’ai passé beaucoup de temps dans le terminal à configurer et installer différentes libraries, je conseille pas ce logiciel aux utilisateurs grand public et, il est totalement inutilisable dans mon cas.

Suis-je le seul à faire des montage vidéos de 45 minutes?

Avantage

  • Parfait pour des petits projets de diaporama avec 20 photos ou petit vidéo Youtube de 5 – 10 minutes
  • Apprentissage rapide
  • Interface à jour
  • Très intuitif
  • Génération de vidéos exploitables par la plupart des équipements vidéos actuels (lecteurs de DVD de salon, disques durs multimédia, mobile/smartphone, etc …) mais également diffusables sur les principaux sites WEB de partage vidéo (Youtube, Dailymotion, etc…)
  • Plusieurs automatismes pour la création rapide d’un montage
  • La communauté est extraordinaire et très disponible

Inconvénients

  • Pas à la hauteur pour les gros projets à cause d’un problème de lenteur extrème sur la ligne de temps causé par MELT
  • Plupart des fonctionnalités sont inutilisables à cause de librairies non compatibles
  • Plantages fréquents après un création automatique avec transitions aléatoires
  • Plantages fréquents lors de la génération du vidéo final

KDEnlive

Note: 2 / 5
http://www.kdenlive.org/

J’ai décidé d’essayer KDEnlive simplement pour faire la preuve que le problème avec OpenShot provient réellement de MELT. Au moment de l’installation, KDEnlive venait tout juste de rendre la version 0.8.2.1 disponible. Donc, avant de l’installer, j’ai fait quelques recherches à savoir quelles nouveautés et corrections de bogues étaient inclus dans cette version et, je suis tombé sur plusieurs revues qui décrivaient KDEnlive 0.8.2.1 comme le Nec plus ultra des éditeurs vidéos et qu’il était presque de grade profressionnel:

Après une installation sans problèmes, j’ai fait un petit montage avec 20 photos de 12mpx et déjà à l’application était presque inutilisable; l’apperçu était saccadé, la ligne de temps était décalée et ça prenait de 4 à 10 secondes avant que le logiciel réagisse lorsque je cliquais sur le bouton Arrêt. Je n’ai pas daigné essayé de produire un vidéo final car selon moi ce logiciel est inutilisable à la base au niveau de la conception du montage vidéo.

J’ai refait le même test sur un deuxième ordinateur avec une installation vierge de Ubuntu 11.10 et le problème persiste là aussi.

Je n’indiquerai pas non plus les avantages et inconvénients de ce logiciel car j’ai cessé les tests rapidement et il ne faisait pas parti de mon évaluation dès le départ. Je voulais simplement valider les problèmes avec la librairie MELT

Cinelerra

Note: 4 / 5
http://cinelerra.org/

J’ai passé beaucoup de temps à évaluer Cinelerra et selon moi, il est peut-être l’un des meilleurs outils de montage vidéo que j’ai utilisé jusqu’à présent. Si vous êtes sérieux au sujet de vos montages vidéos, ou si vous le faite professionnellement, Cinelerra est votre meilleurre solution. La courbe d’apprentissage est abrupte et vous aurez besoin de prendre un certain temps pour apprendre les différentes commandes et comment fonctionne l’ensemble du programme, mais une fois que vous aurez maîtrisé son utilisation, vous serez en route pour produire des vidéos de qualité professionnelle.

Avantages

  • C’est le plus stable et le plus performant
  • Résultats de qualité professionnelle
  • Une flexibilité extrème
  • Des tonnes de fonctionnalités
  • Beaucoup de tutoriels disponibles en ligne
  • Toutes les caractéristiques fonctionnent

Inconvénients

  • Courbe d’apprentissage abrupte
  • Interface désuet
  • Pas intuitif du tout
  • Pas beaucoup d’automatismes
  • Des tonnes (trop) de fonctionnalités
  • Les images doivent être redimensionnées selon les caractéristiques du montage
  • Ne supporte pas les MP3
  • Les vidéos AVCHD ou HD Lite doivent être convertis en format reconnu tel que AVI pour les utiliser
  • Peut pas générer le montange en HD 720p en une seule étape; il faut exporter le son, exporter la vidéo et ensuite fusionner les deux avec ffmpeg ou mencoder

ffDiaporama

Note: 4.5 / 5
http://ffdiaporama.tuxfamily.org/?lang=fr

C’est le petit nouveau dans la cour des grands. J’ai découvert ffDiaporama tout récemment par l’entremise d’un site de nouvelles sur Linux et à première vue j’ai été très impressionné. L’installation se fait facilement sur Ubuntu à partir d’un fichier .DEB. Visitez leur site pour connaître les différentes distributions et versions supportées.

Ce logiciel est d’un simplicité incroyable; après une installation sans problèmes, j’ai simplement créé un nouveau projet, ajouté ds photos et le tour est joué. Mon diaporama a été généré automatiquement avec des transitions aléatoire et une durée de 6 secondes par image. Pour ceux qui aiment la simplicité et sont prêt à accepter le montage tel quel, il ne reste qu’a sauvegarder votre projet et générer le vidéo dans le format désiré. Vous pouvez facilement faire des ajustement à votre montage à l’aide de simples clicks à des endroits stratégiques sur le clip.

Si vous prévoyez faire des vidéos en format 16:9, je vous conseille de télécharger la version 1.2 Beta qui corrige un problème précédent qui ne permettait pas de générer votre vidéo en 16:9 avec le format NTSC (Amérique du Nord). J’en ai fait part aux développeurs dans le forum de discussion et on m’avait répondu qu’une nouvelle version avec la correction serait disponible avant la fin de janvier, ce qui est le cas.Merci à l’équipe de ffDiaporama

Avantages

  • C’est le plus simple à utiliser et aussi très performant.
  • Beaucoup d’automatismes pour la création de diaporama
  • Apprentissage rapide
  • Très intuitif
  • Ligne de montage basée sur le contenu et non le temps
  • Liste de musique avec fondu et effet de volume par clip
  • Génération de vidéos exploitables par la plupart des équipements vidéos actuels (lecteurs de DVD de salon, disques durs multimédia, mobile/smartphone, etc.) mais également diffusables sur les principaux sites WEB de partage vidéo (Youtube, Dailymotion, etc…)
  • Géométrie de l’image : 4:3, 16:9 ou cinéma (2,25:1)

Inconvénients

  • L’interface pourrait être raffiné un peu
  • Apperçu parfois saccadé mais facilement contournable en ajustant la fréquence des images dans les paramètres
  • Le sons craque lors de l’aperçu mais semble correct dans le vidéo final
  • Ne peut pas ajuster le nombre d’images par secondes pour les vidéos en 720p et 1080p; ceci cause un problème de synchronisation du son lorsque le vidéo original utilise une autre fréquence

Conclusion

Je comprends que rien n’est parfait, mais très sincèrement, il reste beaucoup de chemin à faire avec les éditeurs vidéos sur Linux pour arriver à la hauteur de ce qui se fait sur Windows et MAC. Croyez-moi, j’aimerais dire autrement mais c’est la triste réalité. Cinelerra est celui qui se compare le mieux en rapport avec les caractéristiques, la stabilité et la performance mais, l’interface n’est pas assez intuitif et la courbe d’apprentissage est assez abrupte. Si votre but est de créer rapidement et facilement des montages vidéos de bonne qualité sans y investir des heures de travail, je vous conseille vivement ffDiaporama qui est d’ailleurs le grand gagnant de mon évaluation. Pour ce qui est d’OpenShot et KDEnlive, je ne peux les conseiller à personne tant que l’engin vidéo sera basé sur la librairie MELT qui selon moi est boguée et inutilisable.

 

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit