Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Ça fait maintenant plus de 10 ans que j’utilise des logiciels de virtualisation, j’ai commencé avec le pionier, VMware, en 1999. Malheureusement ce logiciel, maintenant appelé VMware Workstation (http://www.vmware.com/products/workstation/overview.html), était dispendieux à l’époque (et l’est encore comparé aux produits équivalents de la compétition) et coutait plus de 300$ jusqu’au début des années 2000. Il y a environ 3 ans, j’ai fait l’essai de VirtualBox et je l’utilise depuis ce temps. Ce logiciel est issu d’une petite compagnie allemande nommé Innotek qui fut acheté par Sun Microsystems en février 1998. VirtualBox est un logiciel 100% « open source » (sous la license GPL2) et le « Extension Pack » qui ajoute plusieurs fonctionnalités intéressantes lui, est propriétaire (code fermé) et est distribué sous une license nommé PUEL (Personal Use End-User License, donc pour usage non commercial). VirtualBox est gratuit et même s’il n’est pas aussi puissant que VMware Workstation, il est toutefois presque aussi performant et offre la vaste majorité des fonctionnalités les plus importantes et intéressantes de VMware Workstation.

Suivant l’achat de Sun Microsystems par Oracle en Janvier 2010, je craignais le pire pour VirtualBox, car la réputation d’Oracle face à certain projet « open source » n’est plus à faire (jeter un coup d’oeil à la débacle de OpenOffice qui aussi est issu de Sun) mais à ma grande surprise, Oracle continue d’offrir ce logiciel et continue de le maintenir à jour avec la sortie de nombreuses mise-à-jours importantes depuis l’acquisition de Sun.

Maintenant à quoi peu bien servir un logiciel de virtualisation?

Un logiciel de virtualisation permet de créé un ordinateur virtuel complet sur votre ordinateur actuel. Avec cette VM (virtual machine) vous pouvez installer un autre système d’exploitation et faire tous les essais et tests que vous voulez sans affecter d’aucune façon la stabilité et l’intégrité du système d’exploitation installé sur votre ordinateur « physique ». C’est vraiment un outil extraordinaire pour n’importe quel « geek » de Linux.

Par exemple, pour mon travail, je dois souvent me connecter sur le réseau de mon employeur via une connexion VPN afin de pouvoir effectuer des diagnostiques à distance (et autres tâches) sur nos serveurs critiques. Malheureusement, le logiciel de connection VPN requis pour la connection à distance ne roule que sur Windows… Sur ma bécane principale, qui roule Archlinux, j’ai donc créé une VM, roulant Windows 7 avec juste les outils nécessaires pour faire mon travail. Un autre exemple, j’ai réçemment voulu tester, un concept qui m’intriguais depuis longtemps, AutoFS (un article à ce sujet viendra sous peu), j’ai donc créé une VM roulant une installation de base d’Archlinux sur mon notebook qui lui aussi roule Archlinux « sur le métal » (directement sur le notebook), et j’ai ainsi été capable de tester AutoFS à fond avant d’appliquer mes découvertes sur mon installation « physique » sur mon notebook. Il y aussi beaucoup d’amateurs d’Ubuntu qui testent les versions alphas et bétas de cette distribution dans une machine virtuelle.

De plus, si votre ordinateur à la puissance nécessaire, vous pouvez roulez plus d’une VM à la fois, ce qui permet de faire encore plus de tests et essais hyper intéressants.

http://www.virtualbox.org

https://help.ubuntu.com/community/VirtualBox

https://wiki.archlinux.org/index.php/Virtualbox

Mise à jour (20 juillet 2011): Nouvelle intéressante… Oracle vient de sortir, il y a quelques jours, la version 4.1.0 de VirtualBox et cette nouvelle mouture comporte un bon nombre de nouvelles fonctionnalités, allez l’essayer… c’est gratuit…

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit