Émission #125 du 9 février 2017 – Une job botchée

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit
Pour télécharger le fichier, faites un click-droit sur le lien ou l’image puis sélectionnez Enregistrer sous dans le menu contextuel

Téléchargement MP3 – [ 2 h 01 min 57 s | 47.0 MB ] 9 février 2017
Téléchargement OGG – [ 2 h 01 min 57s | 52.5 MB ] 9 février 2017

AVERTISSEMENT! Ce podcast peut contenir du langage inapproprié ou vulgaire et peut ne pas convenir à tout le monde.

Animateurs: Patrick, Éric et Sandrine

Une job botchée

  • Expression utilisée au Québec qui veut dire : Traduit de l’anglais A botched job qui signifie travail bâclé, faire son travail avec négligeance

Les annonces

Sandrine

  • Linux MeetUp Montreal : Prochaine rencontre prévus mardi le 7 mars 2017, Ce mois-ci, ATTENTION Le conférencier invité n’a pas encore été choisi. Si vous connaissez des compagnies œuvrant dans le logiciel libre, n’hésitez pas à m’envoyez un message. Le Linux-Meetup aura lieu à à l’angle Peel et Notre-Dame Ouest, le premier mardi du mois au local (à confirmé) (dans le pavillon B, en haut du resto-pub) de l’École de Technologie Supérieure de 19:00 à 22:00. Pour ceux voulant réseauter avec les autres avant, il y aura un souper de 17:30 à 18:45 (Resto-pub Le 100 génies de l’ÉTS au pavillon B). http://www.meetup.com/Linux-Montreal/
  • Club Framboise : La prochaine rencontre est prévue le 22 février et la présentation sur l’intelligence artificielle (Machine Learning, Deep Learning, etc.), sur Raspberry Pi prévus a dû être reportée. Alors, Daniel va nous parler de SPI, I2C , one wire et communication série. Comment les utiliser? Brève explication des périphériques et de leurs utilisations. – Le port série. TTL, RS232 et USB série. C’est quoi la différence? Relier un raspberry Pi avec un autre périphérique. – Le SPI ou I2C . Serial peripheral interface. La différence entre les deux. Connection d’un convertisseur analogique sur le SPI. Une simple expansion du GPIO avec un pcf8574. Un accéléromètre avec I2c. – Le 1 Wire Un fils seulement c’est quoi? L’utilisation d’un DS18B20. – Le système Bluetooth Comment détecter et faire un ‘pair’ Communiquer avec un autre Raspberry Pi ou un Arduino en bluetooth. Au District 3 Innovation Center, 1250 Guy, 6e étage. http://clubframboise.ca/
  • Club Framboise(2) : Il v a avoir un appel a tous durant la prochaine rencontre du club framboise de OuiShare pour ajouter un peu de Raspberry Pi à Eco2Fest 2017. OuiShare est un collectif, une communauté, un accélérateur d’idées et de projets dédié à l’émergence de la société collaborative: une société basée sur des principes d’ouverture, de collaboration, de confiance et de partage de la valeur. (La libertarienne en moi adore ce genre de projet… Et oui, ceci est 95% compatible avec la mentalité libertarienne) Eco2Fest L’Éco2Fest est un accélérateur de projets open-source à impacts positifs sur l’environnement à Montréal pendant le Forum Social Mondial et la Foire ÉCOSPHÈRE. 5 innovations de rupture open-source ont été accélérées durant cette semaine pour maximiser leur impact écologique. (Et encore une fois La libertarienne en moi adore ce genre de projet… Et oui, ceci est 95% compatible avec la mentalité libertarienne).
  • Club Framboise(3) : Depuis Mercredi le 8 février 2017, Christophe Reverd à commencer une série d’ateliers où j’ai jumelé des étudiantes de l’école de mode du Cégep Marie-Victorin avec des jeunes en informatique du collège de Bois-de-Boulogne dans le but de les faire travailler ensemble sur un projet de vêtement connecté qui sera exposé au Musée McCord le 30 mars. Ça va être dans ce contexte : (http://www.musee-mccord.qc.ca/fr/expositions/lexpo-67-et-la-mode-a-montreal-dans-les-annees-1960/) Le projet est en collaboration avec Vestechpro et le Cégep Marie-Victorin ainsi que la Vitrine technologie-éducation et le Collège Bois-de-Boulogne Christophe Reverd. Les jeunes vont peut-être poser des questions sur la page Facebook du Club Framboise. Donc, par conséquent, on parle Club Framboise à Toronto et à Trois-Rivières… et oui on parle du Club Framboise au Collège Bois-de-Boulogne…
  • Montréal Conférence sur les logiciels libres : Lundi le 13 février 2017 de 18h a 20h. Au Bar l’amer à boire 2049 Rue Saint-Denis. Vous désirez en savoir plus sur le logiciel libre ? Les modèles d’affaires qui en découlent ? Mais surtout, en quoi le hackerisme et les logiciels libres proposent -ils un esprit alternatif à celui d’une société ayant comme valeurs centrales le travail et la consommation? Soyez des nôtres le 13 Février avec Steven Roth, consultant en logiciel libres chez Savoir-faire Linux. Conférence gratuite, accessible à tous, même et surtout aux débutants! Inscrivez vous car le nombre de places est limitée. https://www.eventbrite.ca/e/billets-ethiques-des-logiciels-libres-et-des-hackers-31242320622
  • Montréal CLA – Rencontre des utilisateurs GNU/Linux de Montréal : Mardi le 16 février 2017 de 18h a 21h. À la Maison Notman 51, rue Sherbrooke Ouest. Pour d’information aller sur le site : https://clublinuxatomic.org/2017/01/30/rencontre-du-cla-16-fevrier-2017/
  • Montréal (3L)-Logiciels Libres en liberté groupe d’utilisateurs, de niveau débutant : Lundi le 20 février 2017 au Café Jamocha 4060, rue Ontario Est. https://libreenliberte.com/
  • Montréal Atelier pratique du débutant: de Logiciels libress en liberté : Mercredi le 22 février 2017 de 13h30 a 16h au Café bistro Jamocha 4060, rue Ontario Est. L’ATELIER PRATIQUE DU DÉBUTANT est organisé pour répondre aux INTERROGATIONS d’un ou/des PARTICIPANTS de niveaux débutants! Matériel requis pour la rencontre : VOTRE PORTABLE ET UNE CLÉ USB DE 16 GO.
  • Québec Données personnelles, entre anonymisation et surveillance : Jeudi le 23 février 2017 de 19h a 20h30. A la Bibliothèque Gabrielle-Roy, salle Gérard-Martin 350, rue Saint-Joseph Est. Spécialiste en données massives, le professeur Richard Khoury offrira un éclairage sur l’ère des données massives – ou Big Data, question de prendre conscience des défis et enjeux rattachées aux questions liées à la vie privée et à sa protection aujourd’hui et demain. Conférencier : Richard Khoury, professeur au Département d’informatique et de génie logiciel, Université Laval. Entrée libre! Réservations : 418 641-6789, poste 128 https://www.itis.ulaval.ca/cms/lang/fr/pid/203224
  • Pour plus de détails et d’activtés : http://agendadulibre.qc.ca/

Et bien sur tous ces gens et organismes sont inviter a communiquer avec nous pour événement ou autres.

Les nouvelles technos personnelles

Éric, Patrick et Sandrine échangent sur leurs expériences technologiques personnelles depuis la dernière émission

Patrick

Sondage sur les commentaires

  • Pour le moment, nous allons sélectionner de trois à cinq commentaires à lire selon la pertinence et en discuter comme on fait présentement
  • À la fin de l’émisison, nous allons citer les gens qui auront laissé des commentaires et qui n’auront pas été lus

Youtube

LibreOffice 5.3

Sandrine

La programmation en C++ pour la creation d’une librairie qui contrôle un MAX7219 avec 8Digits 7 segments.

RTk.GPIO

Préparation d’un raspberry pi 3 et breadboard.

Sujets

Patrick

Thunderbird

Sandrine

LibreTaxi : une alternative open source d’Uber codée en quelques mois en JavaScript

  • Son développeur veut desservir les régions délaissées par Uber https://www.developpez.com/actu/115541/LibreTaxi-une-alternative-open-source-d-Uber-codee-en-quelques-mois-en-JavaScript-son-developpeur-veut-desservir-les-regions-delaissees-par-Uber/
  • « Pushkin s’est rendu compte que des communautés à Austin au Texas utilisaient des groupes Facebook pour organiser leur transport. À chaque fois qu’un membre poste une demande, les chauffeurs sont notifiés dans l’application mobile de Facebook. Malheureusement, cette solution n’a pas marché dans son village en Sibérie, alors il a dû créer un groupe de chat dans l’application Telegram. Cette idée a marché au début, mais très vite, les ennuis ont commencé. Il était difficile de filtrer les notifications lorsque l’utilisateur n’était pas intéressé ou juste qu’il était localisé très loin du passager. Utiliser des groupes de chat spécifiques pour chaque région semblait une bonne idée, mais leur implémentation était contraignante. Pushkin a quitté son village sibérien après s’être rendu compte qu’Uber a été une bien meilleure solution et les gens partout dans le monde l’utilisent en raison de sa simplicité et son efficience. Il avait une seule idée en tête, comment dupliquer le concept d’Uber pour aider les gens de son village. »
  • Écrit en Javascript.
  • Base de données sur Google FireBase, le service est facile à utiliser et offre un quota gratuit, de plus, GeoFire library permet d’utiliser des calculs géospatiaux.
  • 9 mois de développement contrairement a 3 mois estimer.
  • application multiplateforme (iOS, Android, web, les OS de bureau et même l’Apple Watch).

Debian GNU/Linux 9.0 « Stretch » est entré en phase final de développement.

  • Donc, la version testing est maintenant figer, il n’y aura plus l,ajout ou modification de paquets qui seront disponible pour la prochaine version stable.
  • La mise a jour de 8 a 9 est pour le moment non supporter/recommander officiellement pour le moment, ils ne savent pas comment cela va se comporter.
  • Ils vont supporter a long terme le kernel linux 4.9
  • la phase final et l’attente de la disponibilité en version stable et officiel ne devrait pas être trop longue.
  • https://lists.debian.org/debian-devel-announce/2017/02/msg00001.html

Surprises

Patrick

Schtiky Commercial – Quebecois (Doublage Parodique)

Sandrine

Lickster – Cunnilingus Training App

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

11 commentaires

  1. Bonjour
    Passage rapide (en cours d’écoute), LibreTaxi ne peut pas être sur Fdroid vu qu’il utilise Firebase. Fdroid est un store d’applications FLOSS.
    M’en voulez pas mais voilà un petit troll : avec un podcast qui s’appelle Bloguelinux, SVP ne recommandez pas Gmail…
    Merci pour ce bel épisode.

  2. Bonjour

    Toujours un plaisir de vous écouter dans les oreilles au taf 🙂
    Tentez donc la sélection de commentaires, on est pas sur une émission où vous seriez mis à la porte si un truc ne fonctionne pas de toute façon 🙂

    Petit détail qui me turlupine :
    Je vous entend, vous les franco-anglophone dire « librairy ». mais dans une phrase en français, ne dites pas librairie, mais bibliothèque ! Une librairie, c’est là où l’on achète des livres, une bibliothèque c’est là où l’on a accès de manière universelle aux livres (connaissance/savoir etc) sans forcement avoir une relation à l’argent. C’est cette valeur qui est mis en avant dans une bibliothèque dans le monde du logiciel (hélas trop souvent réduit à « lib » par abus de langage) : une bibliothèque, c’est d’abord une mise à disposition de fonctionnalités. Non bon voilà, c’était une remarque plutôt engagée mais qui ne changera pas vraiment la face du monde, mais c’est pas grave 🙂 Au pire des cas, pour les lecteur-ice-s ce sera un AJA (TIL) !

    Pour l’avantage de la documentation Arch et Ubuntu. Je n’ai que rarement des résultats Arch, mais en ce qui concerne Ubuntu, il faut privilégier les résultats de type wiki (comme la doc.ubuntu-fr.org) ou bien Q&A (comme askubuntu.com). En effet là, on est censé avoir des informations mise à jour, ou bien ordonnées de manière à mettre la solution en avant sans dérouler des dizaine de pages. Si vous allez sur un forum ubuntu (genre ubuntuforums.org ou forum.ubuntu-fr.org) vous prenez le risque de tomber sur des pages de tentatives de résolutions, mélangé avec 10 ans d’archive sur des support ‘forum’ qui n’e sont spécialement adapté à ça (la techo qui propulse ces forums n’est clairement pas faite pour le Q&A; pour info la communauté ubuntu-fr cherche à avoir l’équivalent de askubuntu qui n’est rien d’autre qu’un stackoverflow, mais ubuntu-fr souhaite pouvoir héberger les données de sa communauté, ça y travail lors des ateliers hebdomadaire du jeudi)

    Rétablissez-vous bien !
    La bise à vous tous o/

  3. Bonjour,

    mon premier message n’ai jamais apparu …
    je recommence :
    donc merci pour votre podcast que je suis depuis 6-7 mois …
    grace au tuto sur l’installation de arch linux de sandrine et eric, j’ai passé ma machine du bureau sur Arch, et pour l’instant, c’est un vrai plaisir ! donc merci a eux …j’ai hate de voir la suite ( notammment comment vous utilisé les 5% d’espace libre que vous avvez laisser en LVM pour resturer un systeme dont la mise a jour c’est mal passée).
    Et merci aussi pour votre quebecois car vu la tournure que prenne les choses vous parlerez bientot plus francais que nous les francais qui utilisons de plus en plus de terme anglais ( une vrai catastrophe a mon goût).
    Et oui je confirme que peu de francais utilise reddit … mais ca viendra 🙂
    Au plaisir de vous ecouter 🙂

  4. Bonjour à tous,

    Je suis preneur pour ton tutoriel sur le montage de podcast avec Audacity (texte et vidéo). Vu que c’est dédié au montage de podcast, je pense qu’il serait bien que tu fasses une description de la méthode d’enregistrement à plusieurs avec un serveur mumble mais aussi via un soft de VOIP (ce qui va souvent être le cas au début). Pour mumble, sauf erreur, il y a déjà un article sur le site, donc une explication rapide puis un lien serait suffisant.

    Sandrine, pour le PiZero connecté sur le port USB, j’ai réussi à avoir la connexion internet sous windows mais comme toi je n’ai rien obtenu sous linux (je n’ai pas trop insisté). L’intérêt, avoir sous windows, une petite machine linux qu’on gère avec VNC pour lancer des tâches sans avoir à utiliser de VM. C’est transportable.

  5. Bonjour,
    Bravo pour cet épisode. En ce qui concerne l’épisode 4 de l’apéro des papas manchots, il est enregistré, hors le montage est beaucoup plus compliqué que les précédents. J’ai constaté un décalage intermittent des pistes. Et lorsque le montage était quasiment fini, je me suis rendu compte que l’une des pistes avait disparu :(. On refléchit au devenir de cet épisode. Je reviendrais vers vous dés que possible.

    Ps en ce qui concerne les oreilles chastes, mes enfants n’ont rien entendus, sinon elles auraient crû que la vidéo surprise de Sandrine parlait de chats ou d’animaux… Et oui elles pensent que bogueminux ( elles ont du mal avec le titre), c’est une émission sur les animaux et leur dressage avec des ordinateurs… Je n’oses pas leur dire la vérité sur le vrai sujet oseriez vous leurs dire?

  6. Bonjour,

    En revenant à l’épisode précédent, lorsqu’un update demande quelconque intervention manuelle (comme openvpn), habituellement le frontpage de archlinux le mentionne. Personnellement, je me suis tout simplement abonné au rss feed et peut ainsi être au courant lorsqu’il faut prendre connaissance d’une manipulation particulière https://www.archlinux.org/feeds/news/.

    Pour ce qui est de l’autre problème de Patrick du dernier épisode, je crois que la solution conseillée était de rebuilder fontconfig-ubuntu à partir du AUR : c’est un peu le problème de archlinux, il n’y a qu’une seule version de chaque pakcage/lib. Et donc, si une librairie version x est mise à jour et devient lib version x+1, tout ce qui en dépend doit aussi être rebuilder à partir de la source. C’est évidemment fait automatiquement pour les packages officiels (ce sont les -buildnumber qui changent, même si le package lui-même n’est pas mit à jour en tant que tel, et probablement ce qui explique le grand nombre de mises à jour de archlinux).

    C’est un peu le même principe avec les ppa de ubuntu : une version du logiciel est mise à jour, et toutes ses libs aussi. Si on a le malheur d’installer un .deb pour pas la bonne version de debian/ubuntu, alors tout le système capote et plus rien ne marche. C’est entre autre ce que les flatpack/snap veulent régler, avoir une application et ses shareds libs ensemble, sans dépendre de tout le système, surtout quand plusieurs versions sont en conflits pour différents logiciels.

    Pour en revenir au AUR, il fut malheureusement soit même mettre à jour les packages si ils ont une lib dans les repos officiels mise à jour, ce que malheureusement les package maintainer de AUR ne font pas en même temps que les mise à jour des repos officiels. Par conséquent, yaourt (ou tout autre aur helper) ne sait pas qu’il faut rebuilder le programme Y parce que la lib x qu’il utilise a été mise jour. Et donc, au prochain redémarrage, le programme Y cherche la vieille version de la lib x (qui a été mise à jour par les repos officiels), et plante complètement à cause de ça.

    Ce n’est pas un problème sur les distro comme ubuntu et debian, comme leur repo et leur libs sont fixées et ne verront jamais de nouvelles versions (seulement des bug fix), mais sur arhc ça surprend toujours la première fois qu’un truc du AUR qui marchait bien la semaine passée refuse de se lancer après une mise à jour anodine sans problème du coté des repos officiels.

    Un peu plus long que prévu, mais tl;dr : les packages AUR doivent être rebuildés de la source eux aussi après les mises à jour (si il y a leu bien sûr), et par conséquent je préfère personnellement limiter cela aux programmes que j’exéctue moi-même, et non aux programmes plus low level/system comme gdm/gnome/etc. qui boot tout seuls, pour justement éviter de se retrouver devant un écran noir un beau jour de façon imprévue.

    P. S. tant qu’à faire un message trop long, c’est vrai que le forum arch peut-être un peu élitiste malheureusement, mais d’un autre coté ça filtre aussi les messages inutiles et impertinent comme sur les forums windows et ubuntu.

  7. Bonjour à toute l’équipe (enfin ceux qui survivront à l’hiver),

    Le passage de pop3 à imap permet effectivement de gérer ses mails de n’importe où mais pose le problème de la confidentialité, sachant que les comptes mails gratuits le sont parce qu’on est le produit, Google par exemple ne se cache pas d’analyser les mails pour faire du démarchage publicitaire.
    D’un autre côté, les comptes en pop3 sont malgré tout consultables sur appareils mobiles afin de consulter les mails récents qui n’ont pas encore été rapatriés en local.

    Concernant l’aspect un peu vieillissant des icônes de LibreOffice (je suis tout à fait d’accord), j’ai découvert il y a déjà un moment un thème qui n’est pas installé par défaut mais présent sur toutes les bonnes distro (il l’est sur Debian depuis plusieurs années), il s’agit du paquet libreoffice-style-sifr (il y a aussi libreoffice-style-breeze que Patrick a cité) qu’il suffit ensuite de choisir dans les paramètres (outils/options/affichage/style d’icones) pour avoir de jolies icônes flat grises qui donnent un aspect bien plus moderne à l’interface.

    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *