Cliquez la bannière ci-dessous pour obtenir un crédit de 10$ applicable à la création de votre premier serveur virtuel
personnel (VPS) chez Digital Ocean

Le podcast de bloguelinux.ca est enregistré le jeudi aux deux semaines et publié le lundi suivant.
Téléchargez notre dernière émission.


Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Bonjour tout le monde

Cet article fait suite à notre émission #2 dans laquelle je fais une revue rapide de quelques éditeurs vidéos non-linéaires disponibles sur Linux. Le but recherché avec cet évaluation n’est pas d’établir un compratif des caractéristiques entre chaque logiciel, mais plutôt de me mettre dans la peau d’un nouvel utilisateur qui vient tout juste d’arriver dans le monde de Linux et qui cherche tout simplement à installer un logiciel pour faire des montages vidéos. Cet utilisateur n’est pas un Geek et il arrive d’un environnement Windows où les logiciels s’installent avec un simple clique et livrent la marchandise. Mon évaluation est donc basée sur la simplicité d’installation, la facilité du maintien pour les mises à jour et surtout la possibilité de créer rapidement un simple montage vidéo de façon intuitive sans avoir recours à la documentation ou l’Internet. Je ne ferai qu’une évalution des caractéristiques de bases qui sont utilisées par la plupart des utilisateurs.

Je produis beaucoup de montages vidéos personnels à partir des séquences vidéos et photos prises au cours de mes vacances. Pour mettre les choses un peu en contexte, je suis un grand amateur de plongée en apnée (randonnée palmée) et je suis d’ailleurs le propriétaire du seul blogue Québécois entièrement dédié à ce sport http://www.plongeeenapnee.com.

Donc comme vous pourrez le constater, je prends beaucoup de  photos et séquences vidéos que j’aime présenter à mes amis qui partagent la même passion que moi. Ayant le soucis du détail, j’aime préparer des beaux montages en présentant les photos et vidéos dans un ordre spécifique, avec des transitions entre chaque séquence et une musique de fond sur les images fixes. C’est d’ailleurs le manque d’éditeurs vidéos simples, stables et performants sur Linux qui a fait en sorte que j’ai gardé longtemps un ordinateur avec Windows, ceci bien malgré moi. Par contre, mon but ultime était d’utiliser uniquement Linux et de trouver une alternative à chaque application que j’utilisais sous Windows. Voici donc un survol de mes déboires avec les différents éditeurs vidéos non-linéaires que j’ai testé sous Linux.

Matériel

Afin de ne pas mettre en doute la validité de mes test, j’aimerais spécifier que le matériel principal que j’ai utilisé comporte un processeur AMD Phenom II 810 à 4 coeurs, 8go de mémoire, disque de 750go à 7200rpm et Ubuntu 11.10 x64 comme système d’exploitation. Les autres ordinateurs sur lesquels j’ai testé sont similaires mais avec des processeurs et carte graphique différente ainsi qu’une installation vierge de Ubuntu 11.10 (sauf pour l’ordinateur d’Éric qui avait une installation vierge de ArchLinux).

OpenShot

Note: 3 / 5
http://www.openshotvideo.com/

OpenShot a été le point tournant dans ma décision de migrer vers Linux. Avant l’arrivée d’OpenShot, j’étais un peu découragé des solutions disponibles sur Linux. Lorsque j’ai commencé à utiliser OpenShot en 2007, le logiciel offrait peu de fonctionnalités en ce qui a trait aux transitions, L’effet Ken Burns, les automatismes, etc. mais ça fonctionnait relativement bien et j’arrivais à produire des montages assez complexes sans trop de difficultés. Mais depuis la version 2.8, j’ai commencé à avoir des problèmes de ralentissements au niveau de la ligne de temps lorsque j’essaye de déplacer la tête de lecture. Il n’y a rien comme un exemple pour démontrer un problème:

Imaginez que vous revenez de vacances et vous voulez faire un montage avec vos plus belles photos et séquences vidéos; vous lancez OpenShot, vous ajoutez 250 photos en appliquant une durée de 6 secondes chaque et 4 séquences vidéos d’une durée d’environ 5 minutes chaque. Votre montage aura une durée totale d’environ 45 minutes ce qui selon moi, n’est pas énorme et très acceptable pour un logiciel d’édition vidéo. Maintenant, après avoir sauvegardé votre travail, vous effectuez des ajustements à votre montage, comme changer certaines transitions, changer la séquence des images, ajouter un titre, etc. Pour avoir un aperçu de vos changements, vous déplacez donc la tête de lecture jusqu’à l’endroit de vos modifications sur la ligne de temps et vous appuyez sur le bouton PLAY; voilà, vous devez attendre de 45 à 90 secondes le temps que le tête de lecture réponde et que l’aperçu commence à jouer. L’application passe même temporairement au noir comme si tout était bloqué. Lorsque tout revient à la normale, faites un autre changement, ensuite déplacez à nouveau la tête de lecture à l’endroit de vos changements et appuyez sur PLAY. C’est reparti pour un autre 45 à 90 secondes. C’est comme ça à chaque fois.

Pour cette raison, le logiciel devient complètement inutilisable pour des montages vidéos de moyenne et grande envergure. J’ai communiqué à maintes reprises avec les développeurs du projet et j’ai passé beaucoup de temps à installer, désinstaller et tester plusieurs librairies différentes sans aucun succès et ils maintiennent que le problème provient de la librairie MELT qui est à la base de l’éditeur vidéo. La même librarie est utilisée sur d’autres projets tel que KDEnlive (voir la prochaine évaluation). Afin de valider que le problème ne provenait pas spécifiquement de mon installation, j’ai installé OpenShot sur un deuxième ordinateur ainsi que sur mon portable ayant tous deux des processeurs et cartes graphiques différentes ainsi qu’une installation vierge de Ubuntu 11.10 et j’ai toujours le même problème. J’ai ensuite testé avec la distribution ArchLinux que Éric à bien voulu me préparer et le problème est présent ici aussi.

À ma dernière communication avec les développeurs d’OpenShot, ils ont mentionné qu’ils étaient en train de développer un nouvel engin vidéo afin de remplacer MELT qui semble être le problème. Ils n’ont pas voulu spécifié de date possible pour la disponibilité du nouvel engin vidéo, ni même une version Beta.

Pour ces raisons et aussi parce que j’ai passé beaucoup de temps dans le terminal à configurer et installer différentes libraries, je conseille pas ce logiciel aux utilisateurs grand public et, il est totalement inutilisable dans mon cas.

Suis-je le seul à faire des montage vidéos de 45 minutes?

Avantage

  • Parfait pour des petits projets de diaporama avec 20 photos ou petit vidéo Youtube de 5 – 10 minutes
  • Apprentissage rapide
  • Interface à jour
  • Très intuitif
  • Génération de vidéos exploitables par la plupart des équipements vidéos actuels (lecteurs de DVD de salon, disques durs multimédia, mobile/smartphone, etc …) mais également diffusables sur les principaux sites WEB de partage vidéo (Youtube, Dailymotion, etc…)
  • Plusieurs automatismes pour la création rapide d’un montage
  • La communauté est extraordinaire et très disponible

Inconvénients

  • Pas à la hauteur pour les gros projets à cause d’un problème de lenteur extrème sur la ligne de temps causé par MELT
  • Plupart des fonctionnalités sont inutilisables à cause de librairies non compatibles
  • Plantages fréquents après un création automatique avec transitions aléatoires
  • Plantages fréquents lors de la génération du vidéo final

KDEnlive

Note: 2 / 5
http://www.kdenlive.org/

J’ai décidé d’essayer KDEnlive simplement pour faire la preuve que le problème avec OpenShot provient réellement de MELT. Au moment de l’installation, KDEnlive venait tout juste de rendre la version 0.8.2.1 disponible. Donc, avant de l’installer, j’ai fait quelques recherches à savoir quelles nouveautés et corrections de bogues étaient inclus dans cette version et, je suis tombé sur plusieurs revues qui décrivaient KDEnlive 0.8.2.1 comme le Nec plus ultra des éditeurs vidéos et qu’il était presque de grade profressionnel:

Après une installation sans problèmes, j’ai fait un petit montage avec 20 photos de 12mpx et déjà à l’application était presque inutilisable; l’apperçu était saccadé, la ligne de temps était décalée et ça prenait de 4 à 10 secondes avant que le logiciel réagisse lorsque je cliquais sur le bouton Arrêt. Je n’ai pas daigné essayé de produire un vidéo final car selon moi ce logiciel est inutilisable à la base au niveau de la conception du montage vidéo.

J’ai refait le même test sur un deuxième ordinateur avec une installation vierge de Ubuntu 11.10 et le problème persiste là aussi.

Je n’indiquerai pas non plus les avantages et inconvénients de ce logiciel car j’ai cessé les tests rapidement et il ne faisait pas parti de mon évaluation dès le départ. Je voulais simplement valider les problèmes avec la librairie MELT

Cinelerra

Note: 4 / 5
http://cinelerra.org/

J’ai passé beaucoup de temps à évaluer Cinelerra et selon moi, il est peut-être l’un des meilleurs outils de montage vidéo que j’ai utilisé jusqu’à présent. Si vous êtes sérieux au sujet de vos montages vidéos, ou si vous le faite professionnellement, Cinelerra est votre meilleurre solution. La courbe d’apprentissage est abrupte et vous aurez besoin de prendre un certain temps pour apprendre les différentes commandes et comment fonctionne l’ensemble du programme, mais une fois que vous aurez maîtrisé son utilisation, vous serez en route pour produire des vidéos de qualité professionnelle.

Avantages

  • C’est le plus stable et le plus performant
  • Résultats de qualité professionnelle
  • Une flexibilité extrème
  • Des tonnes de fonctionnalités
  • Beaucoup de tutoriels disponibles en ligne
  • Toutes les caractéristiques fonctionnent

Inconvénients

  • Courbe d’apprentissage abrupte
  • Interface désuet
  • Pas intuitif du tout
  • Pas beaucoup d’automatismes
  • Des tonnes (trop) de fonctionnalités
  • Les images doivent être redimensionnées selon les caractéristiques du montage
  • Ne supporte pas les MP3
  • Les vidéos AVCHD ou HD Lite doivent être convertis en format reconnu tel que AVI pour les utiliser
  • Peut pas générer le montange en HD 720p en une seule étape; il faut exporter le son, exporter la vidéo et ensuite fusionner les deux avec ffmpeg ou mencoder

ffDiaporama

Note: 4.5 / 5
http://ffdiaporama.tuxfamily.org/?lang=fr

C’est le petit nouveau dans la cour des grands. J’ai découvert ffDiaporama tout récemment par l’entremise d’un site de nouvelles sur Linux et à première vue j’ai été très impressionné. L’installation se fait facilement sur Ubuntu à partir d’un fichier .DEB. Visitez leur site pour connaître les différentes distributions et versions supportées.

Ce logiciel est d’un simplicité incroyable; après une installation sans problèmes, j’ai simplement créé un nouveau projet, ajouté ds photos et le tour est joué. Mon diaporama a été généré automatiquement avec des transitions aléatoire et une durée de 6 secondes par image. Pour ceux qui aiment la simplicité et sont prêt à accepter le montage tel quel, il ne reste qu’a sauvegarder votre projet et générer le vidéo dans le format désiré. Vous pouvez facilement faire des ajustement à votre montage à l’aide de simples clicks à des endroits stratégiques sur le clip.

Si vous prévoyez faire des vidéos en format 16:9, je vous conseille de télécharger la version 1.2 Beta qui corrige un problème précédent qui ne permettait pas de générer votre vidéo en 16:9 avec le format NTSC (Amérique du Nord). J’en ai fait part aux développeurs dans le forum de discussion et on m’avait répondu qu’une nouvelle version avec la correction serait disponible avant la fin de janvier, ce qui est le cas.Merci à l’équipe de ffDiaporama

Avantages

  • C’est le plus simple à utiliser et aussi très performant.
  • Beaucoup d’automatismes pour la création de diaporama
  • Apprentissage rapide
  • Très intuitif
  • Ligne de montage basée sur le contenu et non le temps
  • Liste de musique avec fondu et effet de volume par clip
  • Génération de vidéos exploitables par la plupart des équipements vidéos actuels (lecteurs de DVD de salon, disques durs multimédia, mobile/smartphone, etc.) mais également diffusables sur les principaux sites WEB de partage vidéo (Youtube, Dailymotion, etc…)
  • Géométrie de l’image : 4:3, 16:9 ou cinéma (2,25:1)

Inconvénients

  • L’interface pourrait être raffiné un peu
  • Apperçu parfois saccadé mais facilement contournable en ajustant la fréquence des images dans les paramètres
  • Le sons craque lors de l’aperçu mais semble correct dans le vidéo final
  • Ne peut pas ajuster le nombre d’images par secondes pour les vidéos en 720p et 1080p; ceci cause un problème de synchronisation du son lorsque le vidéo original utilise une autre fréquence

Conclusion

Je comprends que rien n’est parfait, mais très sincèrement, il reste beaucoup de chemin à faire avec les éditeurs vidéos sur Linux pour arriver à la hauteur de ce qui se fait sur Windows et MAC. Croyez-moi, j’aimerais dire autrement mais c’est la triste réalité. Cinelerra est celui qui se compare le mieux en rapport avec les caractéristiques, la stabilité et la performance mais, l’interface n’est pas assez intuitif et la courbe d’apprentissage est assez abrupte. Si votre but est de créer rapidement et facilement des montages vidéos de bonne qualité sans y investir des heures de travail, je vous conseille vivement ffDiaporama qui est d’ailleurs le grand gagnant de mon évaluation. Pour ce qui est d’OpenShot et KDEnlive, je ne peux les conseiller à personne tant que l’engin vidéo sera basé sur la librairie MELT qui selon moi est boguée et inutilisable.

 

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit
Pour télécharger le fichier, faites un click-droit sur le lien ou l’image puis sélectionnez Enregistrer sous dans le menu contextuel

Animateurs: Patrick et Éric

Quoi de neuf

Google (« don’t be evil »)

Ils vont consolider 70 politiques de confidentialité différentes (à travers tous leurs services) en une seule et cette nouvelle politique unifier risque de déranger (le FTC américain va probablement se mettre le nez là dedans)…
Vos données personnels seront partagées entre tous les services.
Suis-je naïf ou trop un « fan boy » de Google?
Tout les trucs sont bon pour faire augmenter le nombres d’utilisateurs de Google+
Au moins ils poussent beaucoup les technologies Open Source et les « Open Standards » (ex. WebM, SPDY, Chromium, Android, etc.)
Google reste un compagnie qui doit faire de l’argent comme les autres
http://www.osnews.com/story/25543/Google_Consolidates_Updates_Its_Privacy_Policy
http://arstechnica.com/gadgets/news/2012/01/pascals-wager-googles-new-privacy-policy-could-anger-ftc.ars?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+arstechnica%2Findex+%28Ars+Technica+-+Featured+Content%29
http://www.ghacks.net/2012/01/25/google-to-start-tracking-users-across-services/

Squirrel-SQL

Gestionnaire unique pour toutes les bases de données
Supporte toutes les bases de données avec un driver JDBC
Même compagnie SquirrelMail
http://www.squirrelsql.org/

Windows 8 et UEFI

Tempête dans un verre d’eau ou non?
http://maketecheasier.com/windows-8-might-block-linux-from-loading/2012/01/20
http://arstechnica.com/microsoft/news/2012/01/windows-8s-locked-bootloaders-much-ado-about-nothing-or-the-end-of-the-world-as-we-know-it.ars?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+arstechnica%2Findex+%28Ars+Technica+-+Featured+Content%29

Mon installation courriel pour petite entreprise

Besoin initial de partage des courriels et du calendrier
Thunderbird avec fournisseur pour Google Agenda
Serveur de courriel avec Dovecot, Postfix, Fetchmail et RoundCube
http://www.mozilla.org/fr/thunderbird/
http://ll.lairdutemps.org/linux/howto/postfix
https://addons.mozilla.org/fr/thunderbird/addon/provider-for-google-calendar/
https://addons.mozilla.org/en-US/thunderbird/addon/lightning/
http://www.fetchmail.info/
http://www.roundcube.net/

Sujet surprise

  • Never Wet
    Produit révolutionnaire qui sera disponible au cours de 2012 qui rend tous les tissus imperméables.
    Allez voir les vidéos dans la section Videos & News
    http://www.neverwet.com/
  • Ubuntu installer for Android
    C’est une image personnalisée de Ubuntu 10.10 avec un thème optimisé pour les appareils mobiles.
    Cette application ne remplace pas votre installation existante de Android mais permet d’exécuter une version complète de Ubuntu simulatément avec avec Android.
    Votre téléphone, SMS et autres applications vont continuer de fonctionner normalement.
    https://market.android.com/details?id=com.appbuilder.u14410p30729&hl=fr

Écrivez-nous

 

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit
Pour télécharger le fichier, faites un click-droit sur le lien ou l’image puis sélectionnez Enregistrer sous dans le menu contextuel

Animateurs: Patrick et Éric

Quoi de neuf

  • Razor-Qt
    Équivalent de XFCE ou LXDE (qui utilise la librairie GTK3 utilisé par Gnome 3 ou Gnome Shell et Unity) mais qui utilise la librairie Qt (utilisé par KDE).
    http://razor-qt.org/screenshots/
  • Projet Cinnamon
    Projet demarré par LinuxMint, il s’agit d’un « fork » de Gnome 3/Shell avec un « panel » (barre de tâches) ressemblant beaucoup à l’ancienne version de Gnome.
    http://www.wmlcloud.com/linux/get-cinnamon-gnome-shell-fork-with-classic-gnome-panel-launcher/
    http://cinnamon.linuxmint.com/?page_id=61
  • Ubuntu TV présenté au CES 2012 à Las Vegas
    Disponible en Chine et au Etats-Unis pour commencer (fin de cette année) et sera disponible dans d’autre pays à mesure que les entetes avec les fournisseurs de contenu seront conclus…
    Ce ne sera pas facile pour Canonical avec la nouvelle version de Google TV et Apple (selon les rumeurs persistantes).
    http://www.webupd8.org/2012/01/ubuntu-tv-demoed-at-ces.html
  • 802.11ac s’en vient (préparé vous à mettre vos routeur 802.11n à la poubelle…
    Vitesse maximal théorique de 1.3 Gbps
    Fonctionne seulement avec la fréquence de 5Ghz
    Routeur et autre équipements disponible pour le 3ième quart de cette année et les premiers notebooks pour Noël 2012
    http://www.zdnet.com/blog/networking/80211ac-gigabit-wi-fi-devices-will-be-shipping-in-2012/1867
  • Lightworks
    Lors du dernier podcast j’ai mentionné que Lightworks était open source mais que je devais confirmer. J’ai vérifié et effectivement le projet est open source
    http://www.lightworksbeta.com/
  •  ffDiaporama
    J’avais communiquer avec le responsable concernant le problème qui empêche de générer un projet un projet en 16:9. J’ai eu une réponse m’indiquant que je devais recompiler avec les nouveaux sources. J’ai mentionné que que j’évalue différentes applications et que je cherche une solution pour le commun ds mortels donc de me livrer une version binaire, compilée et dans un paquet DEB
    http://ffdiaporama.tuxfamily.org/?lang=fr
  • Erreur concernant mon installtion Android X86
    J’ai mentionné avoir installé la version Gingebread mais c’est la version Honeycomb
  • Kodak en faillite
    Société centenaire
    Raté le virage numérique au tournant du millénaire
    19000 employés
    Valait 30 milliard en 2004 et maintenant 120 millions
    Menacé d’expulsion par Wall Street si ne se redresse pas
    Veut vendre son portfolio de brevets pour se redresser mais tout le monde attends
    Vente de propriété intellectuelles = fin proche
    http://fr.canoe.ca/techno/mate

XBMC (et le projet OpenElec)

Explication du projet XBMC
Expérience personnel avec mon vieux XBox et maintenant avec OpenElec
http://xbmc.org/
http://www.openelec.tv/

Gestionnaire de temps Hamster

Hamster est un logiciel qui permet de faire de la gestion de temps sous Linux, et plus particulièrement sous l’environnement Gnome. Ce dernier peut se révéler très pratique si vous travaillez régulièrement sur un ordinateur et que vous souhaitez savoir précisément combien de temps vous passez sur une tâche.
http://projecthamster.wordpress.com/
http://netofficedwins.sourceforge.net/
http://wiht.link/PHProjekt-PM
http://www.dotproject.net/ 

Recherche de gestionnaire de photos (Photo Manager) avec base de donnée centrale

Après beaucoup de recherche, je n’ai toujours pas trouvé. Je ne suis même sûr que ça existe sous Windows ou MAC
Lent lorsque bidouiller pour forcer le logiciel à utiliser un emplacement réseau et instable lorsque d’autre machine tente de s’y connecter.

sql-ledger

SQL-Ledger ® est un système comptable basé sur le Web et qui fonctionne sur n’importe quel système d’exploitation * NIX, Mac ou Windows.
Les données comptables sont stockées dans une base de données PostgreSQL.
C’est un logiciel open source, construit avec le logiciel librement disponible, ce qui rend la personnalisation du logiciel facile.
http://www.sql-ledger.com/
http://www.linuxcanada.com/
http://www.postgresql.org/community/survey/33-how-do-you-pronounce-postgresql/

Sujet surprise

  • Une tonne de briques
    Petite histoire concernant les différents problèmes vécu à chaque année et comment j’ai dû changer rapidement d’hébergeur. J’ai trouvé un hébergeur Québécois qui offre un service de revendeur à prix très abordable et avec une service exceptionnel
    http://gtcomm.net/fr/

Écrivez-nous

 

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit
Pour télécharger le fichier, faites un click-droit sur le lien ou l’image puis sélectionnez Enregistrer sous dans le menu contextuel

Animateurs: Patrick et Éric

Quoi de neuf

SOPA aux États-Unis

Nous ne somme pas aux États-Unis mais ce n’est qu’une question de temps avant que quelque chose de semblable arrive ici si jamais cette loi est adoptée.
http://en.wikipedia.org/wiki/SOPA

Mes déboires avec les éditeurs vidéos non linéaires

OpenShot – http://www.openshotvideo.com/
KDEnlive – http://www.kdenlive.org/
Cinelerra – http://cinelerra.org/
ffDiaporama – http://ffdiaporama.tuxfamily.org/?lang=fr

TeamViewer 7 pour Linux et explication brève du projet WINE

Séries d’APIs utilisé par Windows refait ou reprogrammé pour les Linux et BSDs
http://www.webupd8.org/2011/12/teamviewer-7-beta-available-for-linux.html
http://www.winehq.org/

Android sur processeur X86

Android pour processeurs X86 a déjà plusieurs versions de disponibles à partir de 2.2 (Froyo) à 4.0 (Ice Cream Sandwich). La version 4.0 en développement a été portée sur les processeurs AMD et est déjà disponible pour eeepc (processeurs Atom de Intel)
http://www.android-x86.org/

Sujet surprise

  • Winter Wake-Up
    iOS / Android: Si vous vivez dans un endroit où il tombe beaucoup de neige, vous savez que les employeurs n’acceptent pas l’excuse « je ne savais pas qu’il neigeait » si vous êtes en retard. Winter Wake-Up est une application réveil matin qui résout ce problème en vérifiant la météo et vous réveille plus tôt s’il à neigé pendant la nuit.
    http://lifehacker.com/5871811/winter-wake+up-automatically-wakes-your-up-earlier-if-it-snows

Écrivez-nous

 

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit
Pour télécharger le fichier, faites un click-droit sur le lien ou l’image puis sélectionnez Enregistrer sous dans le menu contextuel

Animateurs: Patrick et Éric

Quoi de neuf

Déboires avec udev versus la documentation désuète

http://www.reactivated.net/writing_udev_rules.html
http://blog.squadrainformatica.com/en/blog/udev-action-add-remove
https://wiki.archlinux.org/index.php/Udev
http://hackaday.com/2009/09/18/how-to-write-udev-rules/

Unity et son utilisation par rapport à Gnome 2 et 3

http://www.bloguelinux.ca/mon-bureau-unity/

Podcasts préférés et accélérer les tempo avec sox

Liste de Podcasts:

TWIT (http://twit.tv/)
All About Android (http://twit.tv/)
FLOSS Weekly (http://twit.tv/)
Triangulation (http://twit.tv/)
This Week in Computer Hardware (http://twit.tv/)

The Techie Geek (http://thetechiegeek.com/)
Ubuntu UK Podcast (http://podcast.ubuntu-uk.org/)
TuxRadar Linux Podcast (http://tuxradar.com/podcast)
Linux for the Rest of Us (http://podnutz.com/linuxfortherestofus)

Podcasts Vidéo:

Hak5 (hak5.org)
Tekzilla (tekzilla.com)

Ligne de commande pour accélérer le tempo d’un fichier MP3 de 20% :

sox "fichier_original.mp3" "fichier_accéléré.mp3" tempo 1.20

Gestionnaire de bibliothèque numérique Calibre

http://calibre-ebook.com/
http://www.bloguelinux.ca/category/calibre/

Sujet surprise

Écrivez-nous

 

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

J’ai réussi à rooter mon LG Optimus One P500 avec Android 2.2.1 Froyo, version de logiciel V10v  en utilisant l’application gingerbreak de l’équipe The Android Exploid Crew. J’ai suivi ce simple petit tutoriel et tout a fonctionné du premier coup. J’avais essayé avant avec différentes applications telles que Z4ROOT et autres, mais rien n’a fonctionné pour mon téléphone à part gingerbreak.

Je vous rappelle que rooter son téléphone apporte son lot de risques et ne doit pas être prit à la légère; vous pourriez vous retrouver avec une belle brique de quelques centaine de dollars.  C’est pourquoi il y a des dénis de responsabilités partout sur tous les sites qui vous expliquent comment rooter votre téléphone. La toute primère chose à faire est de vous demander pourquoi vous voulez rooter votre téléphone: Est-ce parce que c’est à la mode et tout le monde le fait ou avez-vous un réel besoin tel que d’installer un serveur Samba ou autre. Sérieusement, si vous n’avez pas de réels besoins, je vous suggère fortement de ne pas rooter votre téléphone, ça ne vous donnera rien de plus, mais pourra peut-être vous apporter des désagréments et annuler votre garantie avec le fabricant.

 

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

J’ai fait l’acquisition d’un téléphone mobile Android au mois d’avril 2011. Il s’agit d’un LG Optimus One P500 utilisant la version 2.2.1 (Froyo) du système d’exploitation Android. La version du logiciel est LG-P500h-V10v. J’ai acheté ce téléphone principalement pour avoir accès à mes courriels, comme lecteur de musique et aussi pour ma sécurité personnelle lorsque je voyage à vélo. En fait, depuis le mois d’avril, j’ai fait seulement 15 appels et envoyés environ 5 textos.

Pour écouter la musique, je me suis acheté des écouteurs Bluetooth R2DP de marque Ibiza modèle iBSH-08 qui m’offre environ 25 heures d’autonomie. Le son est exceptionnel même jusqu’à 10 mètres et je peux contrôler le volume, pause, piste suivante et précédente à même les écouteurs.

Voici les caractéristiques de mon téléphone mobile:

Caractéristiques de base

Bluetooth: Bluetooth 2.1 + EDR
Mémoire intégrée: Jusqu’à 170 Mo
Fente de carte mémoire: MicroSD
Autonomie en veille: Jusqu’à 444 heures
Autonomie en communication: Jusqu’à 5 heures
Prend en charge Modes/ Bandes 3 G: HSPA
Navigation GPS prise en charge: Oui
Radio FM: Oui
Clavier virtuel QWERTY: Oui
Systèmes d’exploitation: Android 2.2
Wi-Fi: 802.11b/g
Messagerie instantanée: Oui
Service de messagerie multimédia (MMS): Oui
Service de messagerie (SMS): Oui
Courriel mobile: Oui
Navigateur Web: Oui

Caractéristiques multimédias

Lecteur audio intégré: Oui
Lecteur vidéo intégré: Oui
Applications téléchargeables: Oui
Jeux téléchargeables: Oui
Photos téléchargeables: Oui
Sonneries téléchargeables: Oui
Résolution de l’appareil photo: 3 Mpx
Appareil photo-flash: Non
Mise au point automatique: Oui
Saisie vidéo: Oui

Affichage

Résolution de l’écran: 320 x 480
Taille de l’écran: 3,2 pouces
Type d’affichage: TFT
Écran tactile: Oui

Caractéristiques du téléphone

Téléphone à haut-parleur mains libres: Oui
Mode de vibration: Oui
Composition vocale: Oui
Type de pile: Ions de lithium, rechargeable
Verrouillage du clavier: Oui
Calendrier: Oui
Connexion USB: Oui
Se charge sur USB: Oui

Caractéristiques physiques

Style du boîtier: Bar
Couleur du boîtier: Noir
Façade interchangeable: Non
Hauteur du téléphone: 11,35 cm
Largeur du téléphone: 5,9 cm
Profondeur du téléphone: 1,33 cm
Poids du produit: 127 g

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Bonjour tout le monde,

J’ai installé la semaine passée la toute dernière version de Linux Mint 12rc (release candidate) afin d’évaluer la nouvelle interface Gnome 3 personnalisée ayant pour but de répondre aux attentes des utilisateurs qui préféraient l’interface Gnome 2, mais tout en intégrant la nouvelle interface de bureau Gnome 3. Comme vous le savez déjà probablement, pour la version 11, l’équipe de Linux Mint ont décidé de ne pas aller vers la nouvelle interface Unity de Ubuntu. Ils ont plutôt opté pour une stratégie voulant à rallier les insatisfaits  de l’interface Unity en conservant Gnome 2 comme gestionnaire de bureau. Je crois que cette stratégie a été payante car aujourd’hui, selon les dernières statistiques, Linux Mint surpasse Ubuntu au niveau des installations Desktop.

Je peux comprendre la réticence des gens face au changement, mais il ne faut pas se leurrer,  que ce soit Ubuntu, Linux Mint, Fedora ou autre, ils finiront tous par utiliser soit Gnome 3 ou Unity un jour. Certaines distributions sont plus compréhensives que d’autres en effectuant un changement graduel comme c’est le cas de Linux Mint, tandis que d’autres on forcé la note en imposant des changements majeurs comme c’est le cas avec Unity de Ubuntu.

Comme j’ai déjà mentionné, je n’accrode pas beaucoup d’importance à mon bureau, les menus, les gadgets et le bling bling en général sur mon écran. Pour moi, le gestionnaire de bureau se doit d’être le plus discret possible et prendre un minimum d’espace à l’écran afin que je puisse maximiser l’utilisation de celle-ci. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’utilise Unity sur Ubuntu. Loin de moi l’idée de vouloir relancer un débat à savoir qui a le meilleur gestionnaire de bureau car selon moi, c’est une simple question de choix personnel, comme l’achat d’une voiture ou le choix des couleurs pour la décoration intérieure de votre maison. Ce que je déplore par contre, ce sont les gens qui passent leur temps dénigrer et chialer contre les avancements technologiques qui viennent déranger un peu leur petit lit douillet. Tout le monde a le droit à son opinion et peut dire hautement qu’il n’aime pas un tel produit pour des raison spécifiques, mais personne n’a le droit de dire que le produit lui même n’est pas bon. C’est comme ma mère me disait toujours quand j’étais jeune; tu as le droit de dire que tu n’aimes pas le boeuf haché, mais tu n’as pas le droit de dire que le boeuf haché ce n’est pas bon, car plusieurs autres personnes aiment ça.

Comme vous le savez maintenant, je suis un fervent utilisateur de Unity sur Ubuntu pour plusieurs raisons différentes et c’est Unity qui me servira de base comparative afin de déterminer si moi je serais prêt à passer sur Linux Mint 12:

  1. La première chose que je constate avec Linut Mint est le fait qu’il y a toujours deux panneaux de visible à l’écran, soit le panneau de Gnome 3 au haut de l’écran et le panneau Gnome 2 au bas de l’écran et qui intégre l’ancien menu comme à la version 11. En sachant que la majorité des écrans sont maintenant de format 16×9 (plus large que haute), ceci reduit quelque peu l’espace disponible pour les applications. Je sais qu’il y a possibilité de masquer automatiquement le panneau du bas, mais par défaut les deux panneaux sont visibles.
  2. Le panneau du haut n’intègre pas les boutons des fenêtres (minimiser, maximiser et fermer) lorsque celle-ci sont maximisées, ce qui reduit encore un peu l’espace à l’écran disponible pour l’application.
  3. Le panneau du haut n’intègre pas non plus le menu de l’application lorsque celle-ci est maximisée, ce qui réduit aussi beauoup l’espace disponible pour l’application.

Dans un cas comme ceci, une image vaut mille mots, donc l’image de gauche montre l’éditeur de texte Geany (que j’utilise pour mon développement) maximisé sur Linux Mint 12 et celle de gauche montre la même application maximisée sur Unity de Ubuntu avec le même écran à la même résolution:

On peut constater que l’espace disponible pour travailler sur Linux Mint est plus petit que sur Unity. Ceci est pareil pour toutes les applications sur Linux Mint et même en masquant le panneau du bas, les boutons et menus des applications prennent de l’espace à l’écran. Ce qui me ramène aux raisons premières pour lesquelles j’aime Unity; je suis un programmeur, donc les menus et boutons de fenêtres sont d’aucune importance pour moi. Je dois pouvoir visualiser  le maximum d’un même programme à l’écran afin d’être efficace dans ce que je fais. Ceci s’applique aussi à la navigation sur Internet, ça ne m’intéresse pas de voir le menu de l’application ni les boutons, je veux voir le maximum possible de la page affichée.

Pour ce qui est de Gnome 3, j’aime beaucoup l’interface que je trouve très rapide et bien organisée, mais qui possède une lacune très importante qui ne permet pas d’accéder directement à un raccourci spécifique, comme c’est le cas sur Unity en utilisant la touche <SUPER> suivi du numéro correspondant au raccourci; il faut utiliser la souris à chaque fois.

Je crois que Linux Mint a fait un très beau travail avec cette version 12 qui saura sûrement répondre aux besoins de tout le monde et permettra à beaucoup de gens de faire une transition plus graduelle vers des technologies plus récentes. Pour ma part, j’ai fait le saut directement à Unity avec la version 11.04 de Ubuntu, donc pour moi, le mélange des deux technologies Gnome 2 et 3 ne m’apportent rien de valable et il y a belle lurette que je n’utilise plus un menu pour accéder à mes applications; dans mon cas c’est plus rapide d’appuyer sur la touche <SUPER>, inscrire une partie du nom de l’application que je cherche et appuyer sur Enter pour la lancer, plutôt que de fouller dans une structure de menu.

Je répète que cet article reflète mon opnion personnelle basée sur mes goûts et mes besoins. Votre opnion est tout aussi bonne que la mienne et je la respecte. La beauté avec Linux, c’est qu’on a toujours le choix. Pour ceux qui veulent demeurer plus conservateurs, il y a toujours XFCE, LXDE, KDE et plusieurs autres. Comme c’est le cas pour moi avec cet article, j’ai fait le choix d’essayer Linux Mint, mais j’ai aussi fait le choix de continuer à utiliser Unity sur Ubuntu.

 

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit

Pour tout ceux qui utilisent Calibre sur Ubuntu et qui possèdent un lecteur de livres numériques Kobo de première génération (avant la version avec écran tactile), vous allez peut-être comme moi avoir une surprises avec la version de Ubuntu 11.10 et Calibre qui ne réussi plus à se connecter sur le lecteur. Sur le coup j’étais paniqué car j’ai une bibliothèque de plus de 90 livres numériques et je reçois des mensuels en format ePub et c’est justement en voulant transférer un de ces mensuels que j’ai rencontré cette erreur.

Après quelques recherches sur Google, j’ai trouvé que le problème provenait de mon lecteur Kobo qui n’était pas à la version la plus récente du firmware. Pour mettre à jour le firmware sur un lecteur Kobo, il faut utiliser l’application de base qui est livrée avec le lecteur et comme de raison, ça fonctionne seulement sur Windows ou sur Mac. Heureusement, j’ai une VM Windows XP sur Virtual Box que j’utilise justement pour des cas comme celui-ci. J’installe l’application sous Windows sans problèmes, je connecte mon lecteur et automatiquement l’application me propose une mise à jour du firmware. J’exécute les instructions à l’écran et je crois que mon problème est résolu jusqu’à ce que je doive déconnecter le lecteur, effectuter une séquence de touches pour mettre l’appareil en mode mise à jour et le reconnecter; l’application ne voit plus le lecteur de livre et la mise à jour ne peut continuer.

Voilà, la mise à jour n’est pas possible sous Linux avec une VM Windows. J’ai donc procédé à installer l’application avec succès sous Wine mais j’ai vite compris que Wine ne reconnaît pas les ports USB. J’ai trouvé quelques sites qui expliquent comment contourner cette limitation, mais encore sans succès; l’application ne voit pas mon lecteur de livre.

Me revoilà donc à la case départ à faire des recherches sur Google quand tout à coup j’aboutis sur un site qui mentionne que Kobo a déjà une version Linux de son application mais que pour des raisons inconnues, ils ne l’ont jamais publiée. Sur ce même site, je trouve un lien vers la version Linux de l’application en format DEB et que vous pouvez télécharger ici.

Pour installer l’application, ouvrez un terminal, positionnez-vous dans le répertoire où vous avez téléchargé l’application et inscrivez les commandes suivantes:

 
32 Bits sudo dpki -i kobo-desktop.deb 64 Bits sudo dpki -i --force-architecture kobo-desktop.deb

Si l’installation se plaint de dépendances manquantes, lancez la commande

sudo apt-get -f install
Ouvrez le tableau de bord (touche Windows) et inscrivez Kobo. Cliquez sur l'application Kobo desktop et suivez les intructions à l'écran. Ça fonctionné à merveille pour moi et j'espère que ce petit tuto vousd évitera bien des soucis.
 

 

 

Merci de partager...Share on Google+Tweet about this on TwitterShare on FacebookEmail this to someoneShare on Reddit